Questions fréquentes sur l’hypnose

Oui bien sûr, tout le monde l’est. L’hypnose est un état naturel, expérimenté plusieurs fois par jour, sans forcément sans rendre compte.
Les “tests” que l’on peut voir lors des spectacles d’hypnose servent simplement à savoir si vous êtes enclins à entrer RAPIDEMENT  dans un état hypnotique. En séance, le praticien prend le temps nécessaire et propre à chaque sujet pour l’hypnotiser.

Non. L’hypnose est un état de conscience modifiée. Vous allez donc être conscient mais d’une manière différente. Les dernières recherches neuro-scientifiques ont affirmé que les zones du cerveau qui sont activées lors de l’état hypnotique, sont différentes de celles qui sont éveillées lors du sommeil.

Non. Si vous êtes en séance, c’est d’abord parce que vous le voulez et que vous souhaitez réaliser un changement.

L’hypnose ne peut obliger quelqu’un à faire quelque chose sans sa volonté. Si tel était le cas, vous sortirez par vous-même, de l’état d’hypnose. Par exemple, lorsque vous faites un cauchemar, vous finissez toujours par vous réveiller par vous-même.

L’hypnose peut avoir des bienfaits bénéfiques dans les cas suivants :

  • l’arrêt du tabac : l’hypnose vient aider le sevrage du sujet.
  • les troubles alimentaires, l’excès de poids et la boulimie par exemple : la méthode vient exercer un important rôle de soutien psychologique.
  • les troubles psychologiques tels que le stress, l’anxiété, les phobies ou encore les névroses …

Il faut garder à l’esprit que l’hypnose ne se substitue pas à un traitement médical adapté.

Il existe quatre techniques majeures :

  1. L’hypnose traditionnelle : le praticien dirige la séance et vient prononcer des suggestions “directes” (également appelées “injonctions”) et le sujet  reste “passif” pendant la séance.
  2. L’hypnose semi-traditionnelle : le praticien, émet à la fois des suggestions « directes » et « indirectes ».
  3. L’hypnose nouvelle : la séance est axée sur sa relation entre le sujet et le praticien, par des échanges, une communication.
  4. L’hypnose ericksonienne : le sujet participe à sa mise en condition hypnotique. Le praticien vient utiliser des métaphores pour que l’inconscient du sujet choisisse lui-même les solutions de ses problèmes.
Remonter

Pour retrouver toutes nos actualités, cliquez-ici !